Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - Pilote et pilotage - Le poste de pilotage-sommaire - Le poste de pilotage-6-Suspentes et Elévateurs

Le poste de pilotage /6

Les suspentes et les élévateurs

Le poste de pilotage comprend aussi les élévateurs et la partie basse des suspentes. Ce sont également des commandes utilisables.

Les élévateurs

elevateurs-presentation

On utilise les élévateurs avant pour le gonflage. Il existe souvent un élévateur A’ encore appelé kit oreille ou bébé A. Il a pour fonction de faciliter la réalisation des oreilles. Pour nous ce sont des avants comme les autres.

On utilise les B pour provoquer une parachutale volontaire ou pour affaler la voile (au sol, ou après avoir déployé son parachute de secours).

Il est aussi possible d’affaler une voile aux élévateurs C.

On utilise les élévateurs arrière pour remplacer les freins dans certaines situations: pour pallier à un problème rendant les commandes de frein inutilisables, par exemple une rupture de la drisse, ou plus bêtement le nœud qui s’est défait.

Mais le pilotage aux arrières est également fort utile pour la sécurité, c’est une technique indispensable à connaître pour pénétrer face au vent dans une masse d’air agitée. C’est surtout la technique principale de pilotage performant pour le cross.

Les élévateurs sont aussi un support auquel il est possible de se tenir. Par exemple pour un bras hauts sécurisé. Ils permettent aussi au pilote de savoir où est la voile par rapport à lui.

 

La sangle de déport de la poulie de frein

La drisse de frein passe dans une poulie reliée par une petite sangle ou une petite suspente aux élévateurs. En général aux élévateurs arrière.

La sangle de déport de la poulie peut être courte (moins de 5 cm) ou bien longue (jusqu’à 15 cm). Elle peut être placée plus ou moins haute sur l’élévateur.

Sangle-et-poulie

Pour le pilotage, une sangle basse et courte est un vrai handicap car cela descend le point de contact et donc la gestuelle. L’idéal pour le pilotage est une sangle haute et longue. Cela remonte toute la gestuelle et fait donc gagner en force et en précision.

Il est simple de modifier la sangle si elle ne vous convient pas.

Nous verrons qu’une sangle longue permet un pilotage latéral. Les pilotes de voltige suppriment parfois la sangle et la poulie pour ne plus être limités dans le pilotage. Dans ce cas, la commande de frein est retenue par un élastique depuis le bas des élévateurs. On appelle cela des « freins libres ».

freins-libres

 

Le bas des suspentes

Le pilote peut intervenir directement sur les suspentes s’il a le bras assez long.

Faire les oreilles. Faire les grandes oreilles. Provoquer volontairement des fermetures frontales ou asymétriques en stage de SIV.

En cas de twist, il est parfois possible d’intervenir sur les suspentes soit pour contrer, soit pour se dé-twister.

Il y a une suspente bien particulière et très importante: la « suspente de stab »…

 

La suspente de bout d’aile

Le bout d’aile a généralement un suspentage à part relié à une seule suspente basse. Elle est souvent de couleur bien distincte. Elle peut être accrochée sur l’élévateur B ou sur le C. Je parle de suspente de « stab » (diminutif de stabilisateur, nom donné au bout d’aile). On parle parfois de « saumon » (en parachutisme).

Suspente-de-stab

C’est la suspente anti cravate! On l’utilise pour défaire les petites cravates de bout d’aile.

Cette suspente est aussi importante que le bouton « warning » ou le klaxon sur une voiture: ce n’est pas lors d’une situation d’urgence qu’il faut se poser la question de savoir quelle est la bonne suspente. Il faut la connaître. A chaque fois que vous essayez une nouvelle voile, pensez à l’identifier clairement.

 

Identifier une suspente ou un élévateur

Pour identifier une suspente ou un élévateur, il faut partir de la voile et redescendre vers les élévateurs.

Les suspentes avant sont qualifiées ainsi parce qu’elles sont accrochées le long du bord d’attaque. Et non parce qu’elles sont accrochées aux élévateurs avant. Les élévateurs avant sont ceux où viennent s’accrocher les suspentes reliées au bord d’attaque.

 

Les voiles à  2, 3 ou 4 lignes

Le nombre de lignes sur une voile correspond au nombre de rangées de suspentes qui soutiennent chaque profil (hormis les freins et le bout d’aile).

Les 4 lignes

La plupart des ailes peu allongées ont 4 lignes: A, B, C et D. Les suspentes arrière sont des D.

Certaines 4 lignes ont 4 élévateurs portant le même nom: A, B, C et D. Du coup les élévateurs arrière sont de vrais arrières, parfaitement adaptés au pilotage.

4lignes-4elevateurs

4lignes-4elevateurs-vue-pilote

Mais parfois les C et les D sont reliés à une seule suspente basse en formant une patte d’oie ou pyramide.

4lignes-3elevateurs

Il n’y a donc plus que 3 rangées d’élévateurs: A, B et arrières. Les arrières sont en fait des C/D. En tirant les élévateurs arrière, on déforme la moitié du profil ce qui diminue le débattement et offre plus de résistance.

 

Lorsqu’une aile est plus allongée, chaque profil a une plus petite corde. Il faut donc moins de suspentes pour lui garantir un bon maintien.

Les 3 lignes

Une voile dite à 3 lignes ne possède plus que 3 rangées de suspentes: A, B et C.

3lignes

Elles ont 3 rangées d’élévateurs. Du coup les élévateurs arrière sont de vrais arrières parfaitement adaptés au pilotage. Certains constructeurs rajoutent même une poignée pour faciliter leur utilisation vivement recommandée pour un pilotage performant.

 

Les 2 lignes

Les voiles de compétition de haut niveau n’ont plus que 2 lignes: A et B. Les arrières sont les B. Ils sont physiques mais sont plus souvent utilisés que les freins.

2lignes

 

1 ligne?

La marque brésilienne SOL a conçu il y a quelques années une aile à une seule ligne (B) et ça vole. Mais à ma connaissance l’expérience ne fut pas renouvelée.

 

2 ligne et demi? 3 lignes et demi?

Vous avez peut-être entendu parler de demi-ligne… En fait les voiles effilées ont une corde plus petite en bout d’aile qu’au centre. Il arrive donc d’avoir plus de lignes au centre qu’en bout d’aile. Certains parlent alors de demi-ligne.

 

Le nombre de suspentes basses par ligne

De nos jours il y a deux types de voiles: 2 ou 3 suspentes basses par ligne sur chaque demi-aile.

La configuration la plus habituelle est 3 suspentes basses de chaque côté.On les numérote en partant de l’intérieur de la demi-aile.

Avoir 3 suspentes basses par ligne présente des avantages: par exemple on peut faire des petites ou des grandes oreilles.

Dans l’image ci-dessous la voile possède 3 suspentes basses A, 3  B, 3 C et 3 D (plus la suspente de stab).

Ici les 3 avants

Provoquer-Ferm-Asym-suspentage-3

 

Provoquer-Ferm-Asym-suspentage-1

Mais on voit de plus en plus de voiles avec seulement 2 suspentes basses par ligne.

Provoquer-Ferm-Asym-suspentage-2

Il y a des avantages: 6 à 8 suspentes basses en moins sur l’ensemble de la voile ça fait sûrement un peu moins de traînée. De même, le démêlage est facilité.

Mais il y a aussi des inconvénients: par exemple, il est plus difficile de moduler la taille des oreilles. A mon avis, le problème majeur concerne la solidité. Certes, il est possible de mettre des suspentes de plus gros diamètre… Mais les conséquences d’une défaillance sur une suspente sont alors plus problématiques car une plus grande partie de la voile perdra son soutien. Personnellement j’ai connu plusieurs ruptures de suspentes. Dont une fois qui s’est mal terminée. Mon pauvre dos s’en souvient régulièrement. Je préfère les ailes avec de nombreuses suspentes.

 

 

 

Sommaire du chapitre