Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - Pilote et pilotage - Le poste de pilotage-sommaire - Le poste de pilotage-4-Les commandes de frein

Le poste de pilotage /4

Les commandes de frein

Les commandes principales d’un parapente sont les freins.

La poignée est accrochée à la drisse de frein: une suspente d’assez gros diamètre et souvent de couleur vive qui passe dans la poulie. En haut, la drisse de frein est connectée à des suspentes intermédiaires souvent au nombre de trois. Elles mêmes sont connectées aux suspentes hautes, de plus petit diamètre qui sont reliées au bord de fuite directement ou après encore un étage.

Commande-de-frein-1

Le freinage se répartit en 3 zones sur chaque demi-aile:

  • le freinage intérieur (freine le centre de la voile)
  • le freinage central (freine le centre de la demi-aile)
  • le freinage extérieur (freine le bout d’aile)

 

En vol, vous pouvez observer votre suspentage de freins et en profiter pour faire les premières vérifications.

Vérifiez que vous pouvez libérer complètement les freins

Choisissez un cap adapté, regardez souvent devant vous pour rester en ligne droite durant ces vérifications.  Il ne faut jamais maintenir longtemps son regard sur la voile. Pensez à jeter souvent un coup d’œil sur votre cap.

Regardez la voile au niveau du bord de fuite, relevez les mains aux poulies et vérifiez que la voile n’est pas freinée et que vous avez un peu de  « mou ».

freinage-bras-hauts

vous devez libérer totalement le bord de fuite. Les suspentes de frein doivent être arquées par le vent vers l’arrière. Le bord de fuite ne doit pas être déformé.

Si bras hauts vos suspentes de frein sont en tension et le bord de fuite déformé, il faut aller se poser et rallonger vos réglages de frein. Notez que rallonger les freins peut créer une zone de faiblesse dans la drisse de frein au niveau de l’ancien nœud. Il peut être préférable d’investir dans des drisses neuves. Aucun problème en revanche en cas de raccourcissement.

C’est une position de frein très importante que j’appelle: « bras hauts ».

 

Le point de contact

Le point de contact correspond à la quantité de frein à partir de laquelle on commence à déformer le bord de fuite. Il s’agit du point zéro. A partir de ce point, si le pilote remonte ses mains, il ne se passe rien. Mais si le pilote descend les mains, le bord de fuite commence à se déformer.

Pour trouver votre point de contact, regardez votre voile depuis la position bras hauts. Puis descendez très lentement les mains afin de ravaler le mou et commencer à mettre les suspentes en tension.

freinage-point-de-contact

Au point de contact on peut observer au moins deux choses: la garde et la répartition du freinage.

 

La garde

La garde correspond à la quantité de frein qu’il est possible de libérer au dessus du point de contact. Il s’agit de la fameuse zone de mou.

La garde est nécessaire! Mais trop de garde, c’est à dire un point de contact trop bas, rend le pilotage imprécis et parfois même complètement inefficace.

Mesurer la garde

La garde se mesure poulie relevée!

Depuis le point de contact, lâchez la commande extérieure pour pouvoir utiliser cette main pour relever la sangle de la poulie en position le plus haut possible. Sans changer la quantité de frein. Vous pouvez alors mesurer votre garde.

Mesurer-la-garde

garde-elevateur

 

Observer la répartition du freinage sur le bord de fuite

Au point de contact, il peut être intéressant d’observer comment le freinage est réparti sur le bord de fuite.

Certaines voiles ont un freinage homogène. Toutes les suspentes se tendent en même temps.

Mais bien souvent une zone se met en tension avant les autres.

Repartition-freinage-x3

Avec la voile ci-dessous, on freine en premier le centre de la demi-aile (suspentes jaunes), puis l’intérieur (en orange) et enfin l’extérieur (en vert).

Observer-repartition-freinage

Ce genre de répartition du freinage est assez classique avec des ailes plutôt école. Car cela augmente le débattement aux commandes et rend l’action à la commande un peu moins vive. Mais cela peut augmenter l’effet de roulis inverse.

Une voile qui freine en premier le bout d’aile, en revanche, aura de la vivacité à la commande. Les mises en virage sont facilitées. La voile est maniable. En revanche cela diminue le débattement aux commandes et rend le pilotage plus délicat.

 

Le point de contact total

En cas de freinage non homogène, il est utile de connaître le « point de contact total » c’est à dire la quantité de frein qui permet la mise en tension de toutes les suspentes de frein. Sur certaines voiles il peut y avoir près de 10 cm entre le point de contact et le point de contact total.

 

Quelle est la bonne garde?

Il n’y a pas une bonne garde. Mais deux bonnes gardes!

La garde naturelle: celle dont nous venons de parler, qui se mesure entre la poignée et la poulie relevée. Elle doit être d’au moins 15 cm pour permettre au pilote certaines manœuvres comme faire les oreilles sans freiner, tenir ses deux commandes dans une main pour libérer l’autre main, accélérer et tenir la voile aux arrières tout en conservant les bénéfices des profils réflexes…

Donc souvent la garde proposée d’origine par les constructeurs est assez longue.

En revanche pour un pilotage actif, il est important de réduire la garde. Pour voler en thermique, pour faire des manœuvres de pilotage, pour gérer les incidents de vol, une longue garde est dangereuse!

Je recommande de réduire la garde entre 3 et 7 cm maximum poulie relevée.

Attention! Je ne vous demande pas de modifier les réglages. Vous avez parfois besoin d’une longue garde naturelle… Il faut juste apprendre à réduire la garde en modifiant la saisie de la poignée.

 

La saisie de commande

Il existe plusieurs manières de saisir sa poignée de frein.

La saisie dite « en poignée de toilette »

Elle consiste à tenir le bas de la commande dans la main.

saisie-poignee-wc

Il s’agit d’une saisie pour les débutants et pour les phases de vol paisibles, sans turbulence. Je parle souvent de « saisie longue » ou mode « touristique ».

Ce n’est pas une saisie valable pour le pilotage.

 

La saisie en dragonne

Le pilote passe entièrement la main dans la commande (y compris le pouce) de manière à saisir la drisse entre le pouce et l’index. Comme une dragonne de bâton de ski.

saisie-en-dragonne

C’est une saisie largement plébiscitée par les pilotes et même par les moniteurs.

Pourtant je ne la recommande pas pour 2 raisons:

1- Il peut s’avérer difficile d’extraire la main de la poignée. Surtout si la poignée est petite ou si vous avez de gros gants. Cela peut faire perdre du temps pour certaines manœuvres comme extraire le parachute de secours.

2- Cette saisie n’est pas évolutive.

C’est à dire qu’il n’est pas possible de faire varier la garde en vol. D’avoir une grande garde de confort, et une petite garde pour le pilotage actif.

De plus si vous êtes habitué à la saisie en dragonne, et que vos freins sont bien réglés, vous risquez de vous trouver bien démuni à chaque fois que vous essayez une nouvelle voile. De quoi vous gâcher un vol car vous ne retrouvez pas vos repères habituels.

La saisie « voltige »

Certaines commandes sont équipées d’une petite barre ou une petite boule juste au-dessus de la poignée.

saisie-acro

Si le pilote rentre sa main dans la commande, cela pose les mêmes problèmes qu’une saisie en dragonne: difficulté à lâcher rapidement la commande et saisie non évolutive.

Il s’agit d’un système destiné aux pilotes de voltige, volant avec des voiles à très faible débattement aux commandes. Ils font partie des 10% de pilotes qui n’ont pas besoin de réduire leur garde pour un pilotage actif.

Cette petite barre est problématique pour tous les autres pilotes. Car cela rend délicat la réalisation du tour de frein.

 

La saisie avec tour de frein

L’idée consiste à saisir fermement la poignée en « poignée de toilette », puis à enrouler la drisse autour de la main. Attention à faire passer la drisse sur le tranchant de la main et non autour des doigts.

Decrochage-tour-de-frein-goprox4

saisie-tour-de-frein

A mon avis, c’est la meilleure façon de saisir ses commandes de frein. D’une part il est très facile et rapide de lâcher la poignée car le pouce reste à l’extérieur. Mais surtout, c’est une saisie parfaitement évolutive qui permet de réduire la garde de manière contrôlée au centimètre près.

En fonction de l’endroit où l’on saisit la commande, le tour de frein consomme plus ou moins de longueur de frein.

Un petit tour de frein équivaut à une saisie en dragonne. Mais un grand tour de frein peut réduire la garde jusqu’à plus de 25 cm.

Le tour de frein permet d’adapter sa garde entre 0 cm et 25 cm et au centimètre près.

Le geste du tour de frein n’est pas simple à expliquer. Pour beaucoup d’élèves, c’est même particulièrement difficile à comprendre. Même en face du moniteur, avec une démonstration en direct, et plusieurs essais sur simulateur… Mais une fois comprise, c’est une technique de saisie très importante à connaître.

Nous verrons que pour certaines manœuvres, notamment la marche arrière de sécurité, il faudra rajouter un tour de frein supplémentaire pour 90% de pilotes. C’est à dire une saisie pilotage actif (soit une garde entre 3 et 7 cm) plus un tour de frein! A ce moment là le pilote n’a plus de garde: poulie relevée, il freine entre 10 et 20 cm… Les pilotes habitués à faire des tours de frein seront parfaitement à l’aise. Pour les autres, ce sera une vraie difficulté supplémentaire physiquement et mentalement. Car il ne faudra pas se rater au moment de défaire ce tour de frein en trop…

Je ne saurais trop vous encourager à adopter cette saisie de commande. Vous serez capable de vous adapter à toutes les ailes et retrouverez vos repères de pilotage en ayant toujours la même hauteur de main au point de contact.

Je reconnais que le tour de frein peut finir par être douloureux. La drisse de frein qui ceinture la main n’aide pas le sang à circuler correctement.

D’où l’intérêt d’avoir de bons gants avec des protections placées au bon endroit. Seul le cuir est une protection valable.

Il existe pas mal de diversité dans les poignées de frein. Elles ne sont pas toutes étudiées pour permettre une saisie de commande avec tour de frein.

Pourquoi réduire la garde?

Il y a plusieurs raisons que nous allons voir dans la page suivante, consacrée au pilotage à la commande…

 

 

Sommaire du chapitre