Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - La voltige - La voltige-intro-sommaire - La voltige-intro-7-conclusion

ESPACE-TRANSP

Introduction à la voltige  7/7

Conclusion

 

La voltige en parapente fut longtemps une forme de pratique négligée. C’est encore le cas dans certains pays.

La voltige a pourtant permis de faire évoluer le pilotage et le matériel. C’est aussi une forme de pratique très visuelle appréciée par les médias et qui permet d’animer les différentes manifestations. Elle permet d’attirer à notre sport de jeunes pilotes que la pratique du cross ne séduit pas au premier abord.

 

La voltige a connu une évolution assez formidable entre 2001 et 2006. En l’espace de 5 années, nous passons d’une forme de pratique quasiment interdite et mal vue, sans matériel spécifique, sans compétition officielle et avec très peu de manoeuvres, à une activité reconnue, du matériel adapté, des championnats nationaux et mondiaux et l’apparition de la plupart des manoeuvres.

Cette évolution est due aux personnes qui se sont investis bénévolement pour faire progresser la discipline.

Je tiens à remercier tous ces acteurs !

  • Les organisateurs de compétitions.
  • Les bénévoles ayant travaillé pour élaborer, faire reconnaître et faire évoluer les règlements.
  • Les personnes ayant travaillé sur l’élaboration des logiciels pour permettre de calculer les points et établir les classements en compétition.
  • Les juges qui passent leurs vacances à regarder les autres pilotes voler.

Un grand merci à Claudio Cattaneo qui tient à bout de bras la discipline en faisant le lien entre les pilotes et la FAI depuis de longues années.

Merci aussi aux fédérations qui ont joué le jeux, aux constructeurs qui on développé du matériel spécifique et bien sûr aux pilotes !

 

Mais rien n’est acquis !

La voltige reste une activité assez marginale. Une petite niche au sein de la famille du vol libre qui est elle même une petite niche en comparaison d’autres sports. L’élite des voltigeurs ne représente qu’une poignée de personnes et leur forme de pratique est très éloignée de ce à quoi la plupart des pratiquants peuvent prétendre.

 

Si vous aimez la voltige, investissez-vous au sein des clubs pour aider les organisateurs !

La FFVL et la FAI ont besoin de forces vives pour continuer à faire évoluer ce sport.

Devenez juge ! Vous connaissez les manoeuvres ? Vous aimez regarder les pilotes en compétition ?  Il n’est pas nécessaire de pratiquer soi même, en revanche il faut être souvent en contact avec les pilotes et avoir de la disponibilité pour suivre plusieurs compétitions par an. La FFVL devrait organiser des formations de juges dans les prochaines années.

 

Faites vous plaisir ! 

Pour tous les pilotes qui aiment les plaisirs du pilotage, ceux qui veulent apprendre les bases de la voltige, nous allons désormais rentrer dans la technique, manoeuvre après manoeuvre.

 

Le prochain chapitre est consacré au problème du twist. Puis nous aborderons les manoeuvres en commençant par la SAT.

 

Sommaire de ce chapitre