Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - La voltige - Hélicoptère-sommaire - Hélicoptère -1-Introduction

ESPACE-TRANSP

L’hélicoptère  1/6

Introduction

L’hélicoptère est une des manoeuvres de voltige les plus faciles à reconnaître pour les spectateurs car elle porte très bien son nom. On utilise souvent le diminutif « hélico » et même « héli » pour les intimes.

 

Définition

L’hélicoptère est une vrille parfaite. La voile tourne rapidement autour de l’axe de lacet : une demi-aile en marche avant, l’autre en marche arrière. La voile doit rester bien à la verticale au dessus du pilote et être totalement ouverte. La rotation doit être rapide. Plus la voile tourne vite, meilleur est le taux de chute et plus la configuration est stable.  Globalement l’ensemble aile + pilote se déplace verticalement dans la masse d’air. La manoeuvre peut être entretenue à volonté.

La manoeuvre peut être effectuée d’un côté ou de l’autre. Lors d’un hélico à droite, le côté intérieur est le côté droit, c’est celui qui vole en marche arrière. Le côté extérieur (le gauche) est celui qui vole en avant.

Vidéo : un hélicoptère à droite.

 

Une manœuvre très difficile

Vu de l’extérieur, cela semble facile et sympa. Beaucoup de pilotes aimeraient bien  »savoir faire » des hélicos. Il est vrai qu’une fois dans la manoeuvre le pilote est au calme : pas de vent dans le visage et pas de « force centrifuge ». Mais derrière cette apparente facilité, se cache un énorme travail.

L’hélicoptère est en réalité une des manoeuvres les plus difficiles du répertoire !

Quand vous voyez un pilote réaliser avec facilité des hélicos, dites vous qu’il a passé beaucoup de temps à travailler avant d’arriver à ce résultat. Il faut compter au minimum un an de travail pour commencer à les maîtriser. La difficulté vient de la vitesse de rotation très élevée et du petit débattement aux commandes nécessaire pour synchroniser les deux demi-ailes.

La difficulté dépend également de la voile que vous utilisez et de sa charge alaire. Certaines voiles sont beaucoup plus faciles que d’autres et il ne faut surtout pas débuter avec une voile trop chargée car tout va encore plus vite !

 

Une manoeuvre très importante

L’hélicoptère est une des manoeuvres de base les plus importantes de la voltige en parapente puisqu’on la retrouve dans un grand nombre d’autres manœuvres ou enchaînements.

Il existe au moins 9 manoeuvres combinées qui comportent un hélicoptère maintenu quelques instants. Certaines manoeuvres sont faciles à identifier puisqu’elles portent clairement le mot Héli dans le nom de la manoeuvre. Mais sachez que le Twister, le Corkscrew, le Cowboy ou le Joker comportent également un hélicoptère stabilisé dans leur exécution. De même que toutes les manoeuvres dites « reverse » comme le Misty Reverse le Mac Twist Reverse ou même la SAT reverse.

Le Misty Flip ne comporte pas vraiment d’hélicoptère stabilisé. Il n’est donc pas nécessaire d’être très fort en Hélicoptère pour réaliser cette manoeuvre, mais il est important d’en avoir compris quelques principes. J’aurai également pu ajouter le Mac Twist dans ce dessin même si c’est un peu moins vrai.

En tout cas, ce dessin permet de se rendre compte de l’importance de l’Hélicoptère pour un pilote de voltige.

Cela vaut donc le coup d’y consacrer le temps nécessaire…

 

Les risques et les pré-requis

Une fois maîtrisé, l’hélicoptère donne la fausse apparence d’une manoeuvre peu risquée.

Mais les apparences sont trompeuses et l’apprentissage réserve de nombreux risques !

C’est même une des manoeuvres qui génèrent le plus de problèmes ! Car on passe très vite d’une situation où tout va bien… A une situation où tout va mal !

Les risques sont les mêmes que ceux de la vrille et de la marche arrière :

  • grosse abattée avec risque de chute dans la voile,
  • attaques obliques,
  • cravates et autorotation,
  • twists,
  • secours !

 

Vidéo : pour vous mettre face à la réalité, voici une petite compilation des problèmes que rencontrent les pilotes qui veulent apprendre l’hélicoptère. Vous pouvez remarquer que ce n’est pas facile non plus pour le moniteur !

Attachez vos ceintures !

 

Avant de s’attaquer à l’hélico proprement dit il faut impérativement de solides bases !

  • Excellent niveau en marche arrière pilotée et notamment la maîtrise du relâché retenu.
  • Excellent niveau en vrille avec sortie arrière et sortie avant.
  • Entraînement aux twists.
  • Excellent niveau en parachutale aux freins (que nous allons aborder dans ce chapitre).

 

Pour comprendre ce chapitre il faut avoir parfaitement assimilé tout ce manuel de pilotage et notamment les chapitres :

  • Le décrochage et la marche arrière (ici).
  • La vrille (ici).
  • Le twist (ici et )
  • Introduction à la voltige (ici).

 

Si vous êtes intéressé par l’hélicoptère vous avez sûrement déjà regardé le très bon tutoriel vidéo de Théo De Blic, membre de l’équipe de France de voltige, du team Gradient et du Team Sup’Air.

Voici le Tutoriel complet :

Dans les pages suivantes nous allons « décortiquer » certains passages de cette vidéo avec des ralentis, des arrêts sur image et des commentaires car tout va très vite.

Merci Théo pour ces vidéos !

 

Sommaire de ce chapitre