Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - Les exercices du niveau bleu - Profil et pilotage - Profil et pilotage-1-A propos des profils

Profils souples et phénomènes curieux  /1

 

Profils, voilure souples et phénomènes curieux

 

La configuration pendulaire des parapentes associée à des profils souples donc déformables, donne des phénomènes observables aussi bizarres et inattendus que fondamentaux.

Nous en avons déjà un peu parlé, il est temps de rentrer dans des explications plus détaillées car on retrouve ces phénomènes dans de nombreuses configurations de vol et cela influence directement la technique de pilotage.

 

 

À propos des profils…

Le profil d’une aile est le contour de la voilure vue de côté.

Pour le pilotage, il est fondamental de distinguer deux formes de profil à caractéristiques opposées: le profil « creux » et le profil « reflex ».

 

Le profil creux

Un profil est dit « creux » lorsqu’il présente une simple courbure moyenne : intrados concave, extrados convexe.

Profil-creux

Pour simplifier, le bord de fuite descend.

 

 

Le profil Reflex

Un profil est dit « reflex » lorsqu’il présente une double courbure et que le bord de fuite remonte de façon prononcée.

Profil-reflex

 

C’est important de les distinguer parce que l’action de freiner (10 à 20 cm après le point de contact) change la forme générale de notre profil, en un profil creux!

 

 

Reprenons notre avion en papier

profils-avion-papier

Rappel

  • Bord de fuite vers le bas : notre avion pique
  • Bord de fuite vers le haut: notre avion cabre

 

Profil-creux-et-reflex

 

Si on obtient une ressource lorsque l’on freine depuis un vol droit et stabilisé, c’est par effet pendulaire. Le pilote double la voile provoquant un mouvement à cabrer.

Mais dans une abattée, lorsque le pilote recule, creuser le profil en freinant tend à faire piquer encore plus l’assiette. Seule la traînée permet d’amortir le mouvement. C’est pour cela qu’il faut freiner très amplement les grosses abattées pendulaires.

 

 

Un profil creux est dit instable

En cas d’abattée, il tend à plonger de plus en plus vers le bas.

 

Un profil reflex est dit auto stable

En cas d’abattée, le profil tend à cabrer. Ce qui amortit le mouvement. Au lieu de plonger vers le bas, la voile avance mais tend à remonter. Ceci améliore considérablement la performance, notamment la capacité à pénétrer face au vent dans une masse d’air agitée.

 

Les ailes possédant des élévateurs avec trims permettant de relâcher les arrières, deviennent un peu plus « reflex » surtout si le pilote accélère.

 

Il faut noter que le monde du paramoteur est en pleine exploration des capacités des profils reflex, avec des systèmes d’élévateurs et des techniques de construction des profils révolutionnaires. Cela permet aux ailes d’accéder à des vitesses très élevées avec une voile auto amortie. Nous verrons plus loin que cela pose des problèmes avec l’utilisation des freins.

 

 

Y-a-t-il des parapentes à profil reflex?

Oui. Mais en général la double courbure du profil est peu prononcée. On reconnaît un profil reflex en observant l’extrados d’une aile. Si vous voyez un pli au niveau de la ligne de pattes d’attache arrière avec un bord de fuite qui remonte, le profil est reflex.

 

 

 

Sommaire de ce chapitre