Accueil - Le VRAC de la semaine - Le VRAC du 7 octobre 2019

Logo+texte-Petit-Transp

Le Le-VRAC-de-la-semaine-grand de la semaine

 

Chaque semaine, l’analyse d’un vrac!

En période de stage  (avril, mai et juin, puis, septembre et octobre), pilotage-parapente.com vous propose de décortiquer le plus beau vrac issu des derniers stages. Des images plus ou moins spectaculaires mais toujours pédagogiques!

 

Cette semaine:

Surpilotage !

Commencer à freiner trop tôt une abattée pendulaire c’est empêcher la voile de reprendre sa vitesse. Elle sera donc d’autant plus sensible au risque de décrochage…

Mais si le pilote relâche au bon moment (à la frontière entre abattée et accélération), il n’y aura pas de décrochage.

En revanche, si le pilote ne relâche pas au bon moment et surtout complètement son freinage, la voile peut décrocher, même avec très peu de frein, et se retrouver soit en marche arrière soit en parachutale.

En cas de parachutale avec une voile ouverte, il suffit de libérer totalement les freins pour que la voile revole avec une abattée aérodynamique assez faible (moins de 45° en générale).

Mais en parachutale, avec quelques centimètres de frein, on rentre facilement en cascade d’incidents…

 

La vidéo:

 

Le plus important dans le freinage d’une abattée consiste à relâcher les freins strictement au bon moment.

Pour éviter les gestes involontaires et les cascades d’incidents, le mieux est d’assurer ses « bras hauts » en se tenant aux élévateurs.

 

Retour à la page d’accueil