Accueil - Manuel de Pilotage-Couverture - Sommaire - Les exercices du niveau bleu - La tempo de fortes abattées-sommaire - La tempo de fortes abattées-5-Conclusion

 La temporisation d’une forte abattée  / 5

 

Conclusion

 

Ce qu’il faut retenir

  • Pour amortir une grosse abattée, il faut freiner amplement et dans le prolongement des élévateurs.
  • Freiner tôt (voile encore en arrière) est déconseillé. Mais dans ce cas, il faut freiner lentement, progressivement et maintenir jusqu’à la fin du mouvement.
  • Le meilleur timing pour débuter une tempo est lorsque la voile arrive à la verticale du pilote, il faut freiner plus rapidement, plus amplement et maintenir moins longtemps.
  • Si, surpris, on freine tard (voile en avant et au-delà de 45°) il faut faire un freinage brutal, très ample, très rapide et de très courte durée: OFF / ON.
  • Lorsque le mouvement d’abattée est terminé, il faut relâcher complètement pour ne pas surpiloter le mouvement d’accélération.
  • Si malgré la tempo la voile ferme, il faut faire bras hauts.

 

 

Voici un dessin qui résume ce chapitre.

Les 3 flèches (verte, orange et rouge) montrent le freinage:

Tempo-resume-legende

 

 

Propositions d’exercices

On n’est pas tous les jours confronté à de grosses abattées méchantes. Or réaliser une tempo efficace n’est pas instinctif. Même après avoir lu ces pages, sans pratique, vous avez assez peu de chance de réaliser un geste correct. Seules de la pratique et de la répétition vous permettront de connaître votre matériel et de développer de bons réflexes.

 

Un pilote qui sait faire de bonnes tempos, n’a plus peur des abattées!

 

 

Pour travailler la tempo, il faut s’exposer à de grosses abattées.

Je ne saurais donc trop vous conseiller de faire cela de manière encadrée.

 

 

Il y principalement 3 manières de s’exposer volontairement à de fortes abattées pendulaires:

  1. depuis un mouvement de tangage
  2. depuis un 360
  3. depuis les wing-overs

 

Par ailleurs, le décrochage et la marche arrière permettront de se confronter à des abattées aérodynamiques.

 

1. Vol dauphin + amplification + Tempo

Il est possible d’obtenir de bonnes abattées depuis un simple mouvement de tangage. Mais il faut être bon en tangage car l’exercice est technique et délicat.

 

Amplifier, amplifier… tempo!

L’objectif de l’exercice consiste à se fabriquer une méchante abattée, à laisser respirer la voile, puis faire une tempo de cette abattée.

 

Se fabriquer une méchante abattée

Depuis un vol dauphin, il faut amplifier davantage une ressource: bras hauts dans la phase d’accélération, freinage progressif dans la ressource en utilisant un peu plus de débattement que lors des ressources précédentes.

A la frontière arrière, il faut maintenir le freinage et relâcher rapidement en tout début d’abattée afin d’additionner l’abattée pendulaire et l’abattée aérodynamique.

 

Il faut ensuite laisser respirer la voile

Attendre qu’elle soit au moins revenue au dessus de la tête avant de commencer sa tempo.

Pensez à placer le regard à 45° au dessus de l’horizon pour voir le mouvement de la voile par rapport à l’horizon.

 

Tempo!

Il faut ensuite freiner cette abattée avec un geste rapide, ample (mains derrière les hanches) en restant concentré sur le visuel pour identifier clairement la frontière et relâcher son freinage au bon timing.

 

Vidéo: quelques exemples de tempos réussies depuis un mouvement de tangage

 

Vidéo: une tempo filmée de l’arrière

 

 

 

2. 360 + sortie rapide + chandelle + tempo

Le plus efficace pour obtenir de vraies ressources consiste à prendre de la vitesse en 360 engagé puis d’en sortir de manière très rapide. Il faut contrôler le roulis dans la ressource à la commande de frein intérieur, puis laisser respirer et enfin freiner amplement son abattée sans oublier de relâcher à la frontière avant.

 

Vidéo: quelques exemples de 360 avec sorties en chandelle

 

Le chapitre suivant sera entièrement consacré aux 360 engagés.

 

 

3. depuis des wing-overs

De bons wing-overs sont encore plus efficaces et permettent d’obtenir des chandelles plus symétriques. Il est alors possible d’amplifier la ressource aux freins pour obtenir des abattées spectaculaires et s’entraîner à faire de bonnes tempos.

Vidéo: exemples de bonnes tempos depuis les wing-overs

 

Nous consacrerons un chapitre entier sur les wing-overs dans la 4ème partie de ce manuel.

 

 

Le décrochage et la marche arrière

Avant de réaliser des décrochages, il faut être bon en tempo. Il faut même se forcer à freiner le plus tard possible: voile déjà à 45° devant car ce sera le bon timing…

Le décrochage sera ensuite le meilleur exercice pour s’entraîner à contrôler des abattées aérodynamiques vives et amples…

 

Vidéo: quelques exemples de tempos en sortie de marche arrière sous différents angles

 

 

Pour savoir si vous avez bien tout compris, un questionnaire à choix multiple vous attend sur la prochaine page.

Dans le prochain chapitre, nous allons aborder les 360 engagés…

 

Sommaire de ce chapitre